tsiganes

[ articles sur les Roms à Grenoble, en France et ailleurs ]

A Lyon, au moins trois morts dans l’incendie d’une usine squattée par des familles Roms [rue89]

source : rue89lyon.fr

 

A Lyon, au moins trois morts dans l’incendie d’une usine squattée par des familles Roms

103 vues | aucun commentaire

L’incendie s’est déclaré dans la nuit de dimanche à lundi, vers 1 heure du matin.
Deux femmes et un enfant sont décédés.
Mais le bilan pourrait être plus lourd selon les pompiers qui fouillent toujours les décombres. Il pourrait y avoir six ou sept victimes.

L’incendie a pris rue Audibert et Lavirotte, dans les anciens locaux administratifs de cette usine du 8e arrondissement squattée depuis octobre 2012 par plusieurs dizaines de familles Roms de Roumanie. On aurait compté plus de 200 personnes.

Selon Gilberte Renard, militante au sein de l’association CLASSES (Scolarisation des enfants des squats), une petite centaine de personnes vivaient uniquement dans le bâtiment administratif.

Tous les rescapés et ceux qui avaient construit de petites cabanes dans les hangars ont été hébergés dans un gymnase d’une école située avenue des frères Lumières.
Depuis 2004, déjà deux enfants Roms avaient péri dans l’incendie de leur caravane, sur un terrain squatté à Gerland.
Fin mars 2013, l’un des plus gros bidonvilles de l’agglomération lyonnaise à Saint-Fons avait en partie brûlé, sans faire de victime.
Ce squat du 8e arrondissement devait se faire expulser dans les prochains jours.

 

Mise en accusation de l’Etat par les associatifs

Ce lundi matin, Gilberte Renard, accuse :

« Cet incendie est la responsabilité de l’Etat. Il y a des solutions pour héberger ces familles. Mais Manuel Valls préfère les expulser ».

Pour Jean Philippe, militant du MRAP, cité par Reuters (via lepoint.fr) : « Ce qui vient de se passer est symptomatique de la politique de la préfecture du Rhône » :

« Elle refuse d’appliquer la circulaire qui prévoit des diagnostiques médicaux, sociaux et de sécurité, sa seule réponse est l’expulsion des squatts et des campements et à chaque fois la situation s’aggrave. »

Selon lui, un homme a trouvé la mort il y a deux mois dans le même squatt, écrasé par une partie du bâtiment qui s’est écroulé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :